Le toit vert, aussi appelé toit végétal, toiture végétalisée ou éco-toit est encore peu populaire en France. Cependant, il présente de nombreux avantages : écologique, isolant, moderne et incroyablement beaux. Alors, les toitures végétales, comment ça marche ?

toit-vegetalisé-avantage


Les éco-toits, qu’est ce que c’est ?


 Loin d’être une nouveauté, les toits de certains villages viking étaient déjà recouverts de végétation. La technique consiste à disposer un substrat végétal sur un toit plat ou à en faible pente (même si on peut aussi construire un mur végétalisé).

C’est ce support de culture qui va assurer le développement des plantes présentes sur l’éco-toit.  On la retrouve, la plupart du temps, sur les bâtiment durables à haute qualité environnementale (HQE). Et pour cause, cette technique possède de nombreuses qualités.


Les atouts d’une toiture végétale


 Cette toiture écologique constitue un écosystème stable, autonome et autorégénérant. Elle dispose de nombreux avantages :

✔ Les toits verts sont les stars de l’isolation. Leur absorption phonique est environ 5o fois plus efficace qu’une toiture classique. Le concept est donc très utile pour lutter contre les bruits extérieurs mais aussi pour rendre la vie de vos voisins plus agréable !

✔  Vis à vis de l’isolation thermique, la végétalisation sur un toit générerait une économie de 20 % à 30 % de vos dépenses énergétiques en chauffage et climatisation. Elle ferait descendre de manière naturelle la température de 4° en été. Cette fourchette varie en fonction de l’épaisseur de la terre, de la qualité de l’isolant et se la surface de votre maison.

✔  L’esthétique est lui aussi un atout indéniable. Que ce soit pour apporter une touche de vert en ville, doubler la surface de son jardin, se confondre dans la nature, cultiver son potager en plein soleil et même, pourquoi pas, créer son propre miel grâce aux abeilles.

✔ La toiture végétale permet aussi une bonne régulation des eaux de pluie. Elle en absorbe une grande partie (de 50% à 100%) et relâche le surplus de manière graduelle. Ainsi, elle contribue à réduire les risques d’inondation.

toit-vegetal

La présence de toitures vertes même sur moins de 10% des toits des villes ferait descendre la température d’environ 1,5°C en été. (consoglobe.com)


Les toits verts poussent doucement


 Arrivez-vous à imaginer Paris entièrement vêtu de vert sur le haut de ses buildings ? Dans le 15ème arrondissement de Paris, on s’y met déjà, notamment avec le nouveau centre commerciale de beaugrenelle. Bien que non accessible au grand public, les toits entièrement verts recentrent la nature dans la grande ville.

beaugrenelle-toit-vegetalise

Peut-être suivrons nous bientôt l’exemple du Japon. Tokyo exige que toute construction occupant plus de 1000 mètres carrés de terrain soit couverte de végétaux sur 20 % de sa surface.


Les toits végétalisés, combien ça coûte ?


 Vous devez déjà savoir quel type de toit vert vous plait :

  • La végétalisation extensive : c’est la plus simple et la moins cher. Elle ne nécessite qu’une faible épaisseur de terre (4 à 20 cm) et peu d’entretien. Les plantes choisies sont robustes.
  • La végétalisation intensive : on parle alors d’une « Toiture Jardin ». Elle nécessite plus de 20 cm de terre (jusqu’à 1 ou 2 mètres de profondeur) et permet de planter de véritables arbustes et autres vivaces.

toit-vert-ecolo

Comptez entre 30€ et 60 € le mètre carré (hors taxes) pour une toiture végétale en culture extensive. Pour un toit avec végétalisation intensive, planifiez plutôt une fourchette située entre 60€ et 300€ le mètre carré.

Sachez que des subventions régionales peuvent vous aider à financer les travaux de toiture végétale. Par exemple, le Conseil Régional d’Île-de-France propose des subventions pour la création d’une toiture végétalisme allant jusqu’à 45€/ m2. N’hésitez donc pas à vous renseigner ! Cette solution écologique complète parfaitement mes envie de maison en apesanteur entre nature et détente grâce au filet d’habitation et aux plantes.

Que pensez-vous de ces toitures/jardin ?