Depuis que j’ai quitté Paris, je me suis découverte une nouvelle passion : le jardinage (avec plus ou moins de succès). J’ai tenté cette semaine d’aménager un petit coin de terre isolé en plein soleil situé sur les hauteurs de notre jardin. L’idée : couper un peu le vis-à-vis tout en apportant une touche de couleurs, des parfums et surtout que ce soit facile à entretenir !


Comment faire quand on débute ?


Légèrement en pente, un sol calcaire parsemé de cailloux, en plein vent et soleil… je vous présente la première parcelle à cultiver de notre jardin ! Sur le côté, des pieds de vignes étaient, l’année dernière, plutôt verdoyants. Reste à voir s’ils repartent après les travaux que l’on a fait (création du mur blanc à gauche). Le petit souci, c’est qu’à part réaliser un terrarium de plantes grasses, je suis carrément novice dans le jardinage. Pour me guider, j’ai donc opté pour des replay de Silence, ça pousse ! mais aussi des conseils du site de Gamm Vert. On y retrouve une large sélection de plantes, des pots Lechuza très déco, mais aussi des fiches produits très claires qui expliquent comment faire son jardin et ses plantations de A à Z. Rassurée et livrée en quelques jours, je me suis donc lancée, pelle, pioche et gants à la mains.

Donc voici notre bout de terrain en hauteur avant :

avant-après-amenagement-jardin-mediterranneen1

et après, “TADAAAA” (comme dit ma fille quand elle fait une bêtise) :

avant-après-amenagement-jardin-mediterranneen2

Sorry pour la photo, c’est encore l’apocalypse dans notre vrai jardin qui pour l’instant n’est qu’un amas de terre sableuse, de débris et de pierres. Le mauvais côté avec le jardinage, c’est qu’il faut beaucoup de patience. Alors je reviendrai par ici rajouter des photos pour constater et observer l’évolution de ces plantes que je trouve bien prometteuses. Notamment la Céanothe rampante qui a pour vocation de tapisser le sol et de dégouliner le long de notre mur de pierres. C’est idéal en alternative à une pelouse qui risque de jaunir voire brûler avec le soleil d’été de Provence. Pour le moment, la plante est encore toute petite mais je suis vraiment impatiente de voir si elle se développe et devient comme sur la photo de l’étiquette, c’est juste sublime !

plante-rampante-fleurs


Ma parcelle perchée de jolies plantes


jardin-méditerranéen-plantes

Pour verdir ce bout de jardin provençal, j’ai misé sur plusieurs objectifs :

  1. Intégrer une plante retombante, la Céanothe, qui fleurira sur les pierres de notre mur
  2. Planter un bambou Fargesa Robusta qui prendra de l’ampleur pour briser la vue avec le voisin . Cette variété a la particularité de retomber, un peu comme un saule pleureur. Pour le moment, ce n’est pas flagrant.
  3. Apporter un peu d’exotisme avec l’Agave, sublime plante graphique.
  4. Avoir des touches de couleurs en hauteur grâce au fleurs rouges du Cognassier du Japon
  5. De la couleur et de la matière avec la Festuca Glauca
  6. Des bonnes odeurs avec l’Eucalyptus Gommier Azura

fetuque-festuca-glauca

Pour mes premiers pas dans cet univers, j’ai misé sur des plantes qui poussent rapidement et facilement. Ma terre est particulièrement pauvre, calcaire, pleine de cailloux, dans tout ça, je n’ai eu qu’un seul tête-à-tête avec un verre de terre ! Pas bon signe… Du coup, comme conseillé sur le site, j’ai creusé des trous d’environ 2 fois la taille de mes pots, enrichi la terre de terreaux et de fumier avant d’y placer mes plantes méditerranéennes. J’espère qu’elles se sentiront bien ici et qu’elles grandiront. Entre le bambous et l’eucalyptus, je devrais avoir la réponse dans l’année car ces 2 espèces sont connues pour pousser à une vitesse incroyable. Affaire à suivre !


Mon avis sur Gamm Vert


avis-gamm-vert

J’ai commandé la plupart de mes plantes sur le site de Gamm Vert. Il y a un large choix, tout est bien expliqué et je suis toujours ultra fan des avis des clients que je regarde bien souvent avant même la description du produit.
Côté rapidité, j’ai été agréablement surprise car dès qu’un article est prêt, il est livré. Du coup, j’ai reçu mes bambous en 3 jours et 2 autres colis le lendemain et le sur-lendemain. Par contre, mieux vaut choisir la livraison en point relais car pour la première expédition j’ai eu un texto m’informant du jour et d’une tranche horaire bien large “Nous arrivons entre 8h30 et 17h”… merci ! Les autres jours, qu’un seul appel 30 mins avant la livraison. Sinon, c’est parfait, les plantes correspondent bien à ce que j’attendais. Les plantes étaient toutes en bon état et le livreur m’a même aidé à vérifier si elles n’étaient pas abîmées, au top !


Chiner pour ajouter du charme


Parmi mes éléments déco, celui que l’on remarque tout de suite et qui change tout, c’est la Dame-Jeanne. Cette grosse bouteille en verre ici teintée de vert, se chine un peu partout. Celle-ci a été trouvée par mon beau-frère dans une décharge #untrésordansvotrepoubelle !

dame-jeanne-mediterranneen

Pour multiplier les textures, j’ai aussi disposer une palette en bois qui sécurise 2 petits pots du vent. Un peu plus haut, un bout de tronc d’arbre permet de surélever mon cognassier du japon et de cacher encore un peu plus le vis-à-vis avec le voisin.
En creusant, je me suis retrouvée avec des grosses pierres que je trouvais fort sympathiques. Je les ai donc disposées en cercle autour de mes plantes comme avec mon eucalyptus Gommier Azura ci-dessous. Je trouve que ça ajoute tout de suite un petit truc ! À voir ce que ça va donner avec la croissance de ces différentes plantes.

gommier-azura-eucalyptus-provence

Maintenant, il n’y a plus qu’à arroser abondamment au moins pendant 2 ans, le temps que toutes ces racines s’habituent à ce terrain plutôt difficile !

Et vous, quelles plantes avez-vous recueillies pour les beaux jours ?

Ma petite parcelle de jardin perché provençal
4.6 pour 8 votes