Êtes-vous un as de l’orthographe ? Aujourd’hui, on monte d’un niveau ! Voici mon top 10 des expressions souvent mal orthographiées ou mal employées. Maintenant que vous avez repéré les petites fautes souvent commises par inattention, devenez un maître de la langue française.

eviter-fautes-orthographe

1. Quel temps après “si” ?

“Si + présent” = futur.  Exemple : S’il fait beau, je sortirai

“Si + imparfait” = conditionnel. Exemple : S’il faisait beau, je sortirais

2. “J’ai été” ou “je suis allé” ? 

Dites plutôt ” Je suis allée au cinéma” que “j’ai été au cinéma”. L’expression exprime ainsi une notion de mouvement. Utiliser le verbe être au lieu d’aller tient plus du langage familier.

3.  “Je vous saurais gré” ou “je vous serais gré” ?

Quand on est redevable de quelque chose à quelqu’un, on lui en “sait gré”. Il s’agit bien du verbe “savoir” et non “être”.

4. “S’avérer faux” ou “se révéler faux”

Le sens premier de s’avérer est “se révéler vrai”. On ne peut donc pas correctement écrire “s’avérer faux” il s’agit d’un contresens. Ne dites pas non plus “s’avérer exacte”, vous feriez un pléonasme ! De la même façon, l’adverbe “autrement” peut se substituer à un comparatif de supériorité mais non s’ajouter à lui. On dit donc “Nous maîtrisions autrement l’orthographe” et non “autrement mieux”.

5. “À l’instar de” ou “contrairement à” 

Attention, ” à l’instar de ” ne signifie pas “contrairement à” comme on le croit parfois mais  “de la même façon que”.

6. “À son attention” ou “à son intention” ? 

En tête d’une lettre, on écrit “à l’attention de ..” La locution ” à l’intention de” va plus loin. Elle signifie que la démarche est faite en l’honneur de quelqu’un.

7. “Pallier quelque chose” ou “pallier à quelque chose”

On “remédie à quelque chose” en revanche, on “pallie quelque chose”. Pssht ne confondez pas non plus le “palier” de votre voisin avec le verbe pallier.

8. “Tout énervée” ou “toute énervée” ? 

Quand “tout” peut être remplacé par “entièrement, tout à fait” il est invariable devant un adjectif masculin comme devant un adjectif féminin commençant par une voyelle. Exemples : Vous êtes toutes belles mais la maison est tout inondée.

9. “Lorsque” ou “lorsqu'”

Lorsque s’élide uniquement devant il(s), elle(s), on, un(e), et en. Exemple : Lorsque, au printemps la température remonte, on range sa veste avec joie”.

10. Après qu’il a ou après qu’il ait

L’orthographe et ses bizarreries… À la surprise générale “après que” doit être suivi d’un verbe à l’indicatif (a, avait, aura).

Exemple : On s’inscrit à la fac après qu’on a obtenu le bac.  Étrange non ? C’est une règle d’orthographe vraiment peu utilisée qui surprendra plus qu’elle ne flattera votre orthographe.

Et vous, quelles sont les erreurs courantes qui vous arrachent les oreilles ?  

Guide pour éviter les fautes d’orthographe #2
5 pour 2 vote[s]