Je vous invite dans un univers pas très glamour mais sur lequel on est bien forcées de passer une fois par mois : les règles ! Il y a quelques mois, grâce à une copine, j’ai vu une vidéo test d’une culotte périodique sensée remplacer tampons, serviettes hygiéniques et coupes menstruelles. Entre s’insérer un corps étranger, avoir une serviette imposante entre les jambes ou porter une culotte, il n’y a pas photo : j’ai voulu tester ! Alors, galère ou révélation totale ? Voici mon avis sur les culottes de règles THINX !


Comment ça marche ?


Pourquoi a-t-on mis autant de temps à imaginer une culotte ultra absorbante ? On a toute déjà une “culotte de règles” attitrée. Elle est démesurant grande, ringarde peut-être même déjà avec quelques années au compteur. Rassurez-moi, il n’y avait pas que moi ? THINX a eu l’idée d’une jolie lingerie, très agréable à porter possédant un entrejambe composé de 4 couches ultra absorbantes, antimicrobiennes et pourtant fines. Les culottes THINX peuvent absorber l’équivalent de 2 tampons en fonction du modèle choisi.

test-avis-thinx-culotte

Petite traduction du texte :

On aime dire #connaistonflux. Quand les règles ne sont pas abondantes, THINX remplace les tampons, coupes menstruelles et serviettes hygiéniques. Quand le flux est plus important, la culotte peut servir de back-up, au cas où…

Grâce aux différentes couches situées dans l’entrejambe, le côté extérieur de la culotte reste vraiment tout le temps sec. Au milieu, le liquide est absorbé et la partie en contact avec la peau reste au sec aussi. C’est quand même le but : ne pas baigner dans ses menstruations. 

Sur le site, on découvre la large gamme, 9 modèles de culottes : tanga, boxer, shorty ou même string, il y en a pour tous les goûts. Rien à voir mais j’adore leur communication : les femmes qui portent les culottes sont normales. Un peu de poils, un peu de cellulite et de vergetures, on accepte enfin la femme comme elle, alléluia !

Dispo ici (avec promo) →

Mes culottes THINX


Quitte à avoir des culottes de règles, autant qu’elles soient efficaces. Moi, j’ai craqué pour 2 modèles au top de l’absorption : la meilleure vente “La Hiphugger” noire et la nouveauté en coton “Cottton Brief” grise. Oui, grise ! En fait, l’entrejambe est tout de même noir et doublé, pas de panique, elle restera grise. J’adore la coupe de la Hiphugger, elle épouse parfaitement mes formes même si la matière fait un peu penser à un maillot de bains. Celle en coton est plus agréable à porter sur la peau, moins sexy mais ressemblent finalement plus à une culotte traditionnelle.

culottes-periodiques-THINX

THINX taille large mais heureusement une grille “What’s my size” permet de faire le bon choix. Par exemple, je porte d’habitude du 42/44 et je me retrouve avec une culotte de règles taille M, très bien taillée pour mes hanches… développées !


Est-ce que ça fonctionne ?


Et alors ça marche ou pas ? Ça fait un peu bizarre de remonter sa culotte et de faire sa vie l’air de rien mais on s’y habitue très vite et oui ça marche ! Pour le début et fin de règles, c’est génial. On se sent au sec et avec les deux modèles, je me sens prête à faire du sport, sans souci. Pour la nuit, c’est parfait aussi.

Quand le cycle est plus abondant, au bout de 4 heures on a quand même une sensation d’humidité pas très agréable. La première couche perd de son étanchéité, “la coupe est pleine” quoi. Par contre, l’extérieur de la culotte reste bien sec, ça m’a scotché. Je pense qu’il faut vraiment le faire pour réussir à avoir une tache sur son pantalon avec cette culotte.

avis-culotte-thinx

Du coup, en cas de débit important, je préfère commencer la journée avec une protection traditionnelle (serviette hygiénique ou coupe menstruelle) et finir à l’aise juste avec la culotte THINX. Pour mon expérience, la promesse est bien tenue. La culotte est fine, agréable à porter et aucun débordement à noter !


Comment je lave ma culotte ?


Oui, l’idée c’est de la garder cette culotte ! Elle se ré-utilise et avant de la mettre dans la machine avec vos affaires, n’oubliez surtout pas de la rincer à l’eau froide. Oubliez la scène de l’ascenseur dans Shinning. Il suffit de la passer sous l’eau. C’est beaucoup plus soft que de rincer une coupe menstruelle par exemple… Ensuite, vous pouvez laver votre culotte périodique à la main ou la mettre en machine pour un cycle froid. Attention : jamais de sèche-linge ni d’adoucissant. Perso, dans la semaine fatidique, j’ai tendance à les laver à la main pour vite les utiliser à nouveau. 2 culottes périodiques, ce n’est pas suffisant !

culotte-thinx-regles-avis


Le point qui fait mal : le prix


Pour le moment, les culottes ne sont dispo que sur l’e-shop américain SheTHINX. A partir de 24$ pour la version string, 34$ pour la Hiphugger. C’est pas donné mais les prix sont dégressifs à partir de 3 produits. A cela, il faut rajouter les frais de livraison : 10$ pour la France. Et ce n’est pas fini car il y a des frais de douane. Pour 2 culottes, j’ai vu la jolie facture de 20€ sur mon enveloppe. Heureusement, le facteur n’a pas pensé à me les faire payer sur le moment et du coup, c’est cadeau ! Mais attention, tous les facteurs ne sont pas aussi tête en l’air. En grossissant le trait, avec de la chance on arrive à 80€ pour 2 culottes, outch !

Convaincue ? Je vous parraine par ici, ça vous permet d’économiser 10$ (soit les frais de livraison)

THINX-culottes-regles

Le bon côté, c’est qu’une partie de cet argent va directement à la fondation THINX. Il y a plusieurs actions pour aider les femmes dans différents pays. Bref, c’est pour se sentir bien à l’aise et en plus ça aide, moi, j’ai craqué !

Que pensez-vous des culottes THINX ? Avez-vous déjà testé ? Partagez votre ressenti en commentaire !

J’ai testé la culotte de règles THINX
Que pensez-vous de cet article ?