Share Button

Je lis souvent des articles qui listent avec humour tout ce que les jeunes parents ne peuvent plus faire avec l’arrivée de bébé. Tellement, que je n’ai pas beaucoup de souvenir d’un billet qui traite à l’inverse, de tout ce que la parentalité nous apprend. C’est peut être parce que je rentre tout juste dans cet univers, que c’est évident pour d’autres mais avec Livia, j’ai changé et non, ça ne se résume pas à ne plus faire de grasse mat’ !

beach-baby

1. Apprendre à dire non

Malgré le manque de sommeil, un instinct protecteur surboosté par les hormones et des vêtements tachés entre vomi et du “prions pour que ce soit du chocolat” je suis plus sûre de moi. Voir le monde à travers les yeux de ma fille, c’est aussi l’appréhender différemment. Maintenant, plus de chichis, si c’est pour ma Liv’, je dis non et je le répète s’il le faut. Avec le papa, on se pose 1001 questions et on apprend à se faire confiance petit à petit. Et s’il faut chanter du Plastic Bertrand en sautant sur un pied au milieu de la rue pour la calmer, j’ose aussi ! #mamanesclave En réalité, j’aimerais dire “non” encore plus souvent et je compte bien continuer à m’affirmer et montrer ainsi le bon exemple : être sympa sans se laisser marcher dessus.

2. Apprécier faire des siestes

Eh oui, les grasses mat’ c’est fini. Mais elle me paraît aussi loin l’époque où il me fallait 20 bonnes minutes pour m’endormir. Maintenant, je sais faire et apprécier des siestes, même celles qui ne durent que 10 minutes puisque je m’écroule de fatigue en 2. Et puis, on a finalement trouvé le moyen de partager des moments complices juste à 2 quand on recouche bébé après le biberon de 5h du matin. Finalement, c’est vrai, on s’habitue à moins dormir.

foot-sand

3. Maîtriser l’art de se faire tout petit

Que ce soit par le chuchotement, le langage des signes, fermer une porte tout en silence, on est devenus des vrais ninjas. Tellement qu’il nous arrive de continuer à chuchoter une fois bébé au lit dans sa chambre à l’étage alors que nous sommes en bas dans le salon ! (Oui, on vit dans un vrai château maintenant) J’ai même appris à retenir un éternuement : en fixant une source de lumière et en comptant jusqu’à 10. Ça marche… parfois.

4. Passer outre les clichés de l’instinct maternel

Il y a surement deux types de parents. Ceux qui on le sixième sens et les autres. Malheureusement, on fait clairement partie des autres, de ceux qui n’ont pas ce “shinning”. Je repense à ces super mamans qui me disent qu’en seulement quelques semaines, elles comprenaient ce que voulait dire les cris de bébés, reconnaissent leurs pleurs parmi d’autres enfants ou encore se réveillent même quelques instants avant leurs marmots. Et bien non, ça pour nous, ça ne marche pas. Je ne suis pas devenue bilingue bébé, je regarde toujours si Liv’ va bien quand j’entends des pleurs et je me réveille toujours en sursaut quand elle se réveille avant moi… ce qui est souvent le cas. Mais bon, plus important que l’instinct on a de l’amour à revendre et surtout on guette ses petites habitudes pour mieux la comprendre plutôt que de s’imaginer comprendre. Et rien ne vaut un peu d’organisation pour s’aider. C’est dans cet optique que je vous avait partagé le planning des biberons de bébé, par ici.  

bib-beach

5. Gérer les cadeaux intestinaux

C’est bien une des choses que je redoutais en étant enceinte mais finalement ça va. C’est vrai, quand c’est son bébé ça dégoûte vraiment moins, même si parfois ses petits cacous donnent un peu envie de vomir. Allez, on ne s’attarde pas sur ce sujet !

6. Apprendre des chansons, même les nulles

Que l’on ai une voix de crécelle ou pas, les bébés adorent les chansons. Moi, j’ai toujours tout fait pour dissimuler ma voix déraillante. Du coup, mon répertoire musical se cantonnait à quelques chansons de Disney. Se pose alors à nous 2 solutions : apprendre des chansons ou en inventer.

Je privilégie l’imagination (car de toute façon j’ai une mémoire de poisson) mais c’est une façon de voir les choses. Pour chérichou ça reste avant tout un massacre culturel. Du coup, je prends sur moi et profite de mon congé et de mon abonnement Spotify pour apprendre quelques chansons. Quelques unes en anglais, elles sonnent parfois moins cucu. L’important reste qu’avec un peu d’entrain, ça fait toujours rire bébé et finalement on passe un bon moment nous aussi !

7. Tout transformer en jeu 

Avec bébé, tout ou presque peut devenir un véritable jeu. Alors, depuis qu’elle nous fait de beaux sourires et rires on s’en donne à coeur joie. On déchire du papier, on la chatouille avec nos cheveux, on fait du bruit avec des clefs et c’est le bonheur ! Il en faut vraiment peu pour être heureux comme dirait l’illustre Baloo 🙂

À ma Liv

Aujourd’hui, ça fait 4 mois que l’on apprend, qu’on s’épate de tes progrès et de ton développement si rapide. Tu roules déjà sur toi, tentes de ramper et tu t’énerves de ne pas y arriver. Tu rigoles à mes âneries et tu nous gratifies d’un magnifique sourire au saut du lit. À mes yeux, tu es déjà une petite fille dynamique, souriante, curieuse et parfois aussi très calme. Tu t’endors déjà toute seule dans ton lit et nous fait des nuits de presque 10 heures d’une traite et ça me surprend chaque jour. Tu as trouvé ton premier doudou : une girafe qui appartenait à ton cousin Marco, généreusement offerte par ta tata Ti. Mais ce que tu préfères, c’est faire c’est des vocalises. Tu es déjà bavarde et on adore ça ♥

Notre bébé nous apprend à devenir parents tous les jours et on a pas fini de rajouter de belles cordes à notre arc. Et vous, quelles petites choses ont évoluées depuis l’arrivée de baby ?

Share Button

5 Comments on Ce que l’on a appris avec l’arrivée de bébé

  1. Cecile
    23/03/2017 at 12 h 52 min (1 mois ago)

    Toujours un vrai bonheur de te lire!!! C’est plein de bonheur et même pour celles qui n’ont pas de bébés c’est tout émouvant 🙂

    Répondre
    • Tigo Dodo
      23/03/2017 at 23 h 44 min (1 mois ago)

      Je suis contente de pouvoir partager ces petits plaisirs, déjà au moins par écrit ! Et j’espère bientôt en vrai. On aimerait trop venir découvrir votre petit bout de paradis, tes photos me font toujours rêver

      Répondre
  2. Patricia JEANSON
    23/03/2017 at 13 h 53 min (1 mois ago)

    Petite larme d’émotion

    Répondre
  3. Sabine
    23/03/2017 at 22 h 03 min (1 mois ago)

    Attend que tata vulgos débarque, mission : lui apprendre que des bêtises ! C’est mon rôle 😀

    Répondre
    • Tigo Dodo
      23/03/2017 at 23 h 50 min (1 mois ago)

      Ahah j’ai tellement hâte de te la présenter ! Tata gateau gatouille et gafouille entre deux vulgarités, ca va être drôle 😀 viens viens, on va etre bien bien bien !

      Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *