Success Story : L’exemple de Dove


 Cette campagne me tient tout particulièrement à cœur car elle met en avant une valeur peu utilisée par les grandes marques : la sincérité. Elle résulte d’une parfaite compréhension de la cible ! À l’époque, le ras le bol général des poupées squelettiques photoshopées commençait à peine à faire débat, c’était le moment idéal pour se positionner.


L’idée : se démarquer sur un marché saturé


fatfit

Dove prend le pas et se différencie en mettant en avant dans ses publicités des femmes callipyges, des vraies, avec de belles courbes mais pas trop quand même pour ne pas tomber dans l’excès inverse. Utiliser une image des femmes simplement réalistes, à contrario de celles vantées par la plupart des marques et magazines, un choix stratégique payant. Une femme avec des rondeurs, une noire déjà drapée de rides, une rousse criblée de tâches de rousseur remplacent alors les mannequins aux mensurations parfaites.


Les Dispositifs


 50% du budget est réservé à l’affichage, avec deux mois et demi de présence en presse. Une campagne de bannières ainsi que des e-mailing font relais au site internet dédié qui atteint près de 78 000 visiteurs en seulement un mois. Le tout, lancé le 8 mars à l’occasion de la journée de la femme, bien sûr !


Vous êtes plus jolies que vous ne le pensez !


dove

En 2013, pour continuer le difficile combat de l’estime de soi des femmes, Dove fait appel à un spécialiste du dessin d’identification du FBI. Une action en parfaite harmonie avec leur positionnement.

Le but ?

Réunir des femmes et les faire rentrer une par une dans une pièce. Sans se présenter au dessinateur, elles doivent se décrire elle mais aussi celle qui la précédait.

Le résultat ?

Une première série de portraits robots mettent en avant nos complexes et nos défauts, que nous seul voyons et se rendre compte que les autres nous voient plus beau que nous le croyons. Quel beau message !

Vous aimez ? Laissez votre avis en commentaire !

Success Story : Dove
5 pour 2 vote[s]