Le lit pour bébé façon Montessori, vous connaissez ? C’est tout simple. L’idée, c’est dire adieu aux lits à barreaux et de faire dormir bébé directement sur un matelas posé à même au sol.  J’ai découvert cette idée intéressante grâce à une amie et son fils d’environ 1 an qui va dormir tout seul dans son lit quand il est fatigué et qui se réveille sans pleurer le matin. Ça fait rêver, non ? Alors forcément, avec mister doudou on a voulu essayer. Zoom sur ce fail total de parents !

lit-montessori-avis-bebe-1-an


Les bases d’un lit Montessori


Avant que notre Lili rejoigne la famille, j’avais confectionné le parfait lit de bébé ultra dangereux. Un beau petit lit à barreaux avec tour de lit, oreillers, couette et peluches. Niveau risque d’étouffement, on était pas mal. Du coup, bien sûr au début, on a fait comme tout le monde, on a suivi les recommandations des sages-femmes et de l’émission des Maternelles à la lettre. Mais j’ai eu beaucoup de mal à le faire. J’avais envie de créer un coin agréable pour ma fille, un vrai cocon pour se lover et non une petite prison pour bébé… C’est pour ça que le lit Montessori m’a vraiment intéressé. Eh oui, pas forcément besoin d’attendre les 2 ou 3 ans pour offrir à son enfant un espace dodo ouvert où il pourrait aller et venir. Dès la naissance, certains parents font dormir bébé sur des matelas de pas plus de 10 cm de hauteur dans un coin de la chambre. Souvent, le lit Montessori est bordé d’un tapis bien épais pour prévenir les chutes. Et figurez-vous que parfois ça marche. Il n’a fallut que quelques nuits compliquées pour que le fils de mon amie sache aller se coucher tout seul comme un grand. Le soir, il s’amuse un peu dans sa chambre et fini par se coucher sans pleurer, ni hurler. Mais bien entendu, ce qui marche à merveille chez le voisin est une tout autre histoire chez nous !

avis-lit-montessori-ikea-hack


Ikea hack du lit Montessori


Comme beaucoup, à la maison il y a un peu d’Ikea dans chaque pièce. Dans le salon nous avions repeint la table Hemmes (DIY par ici !) et maintenant on s’attaque à la chambre de bébé avec le lit Henvik ! Après ce récit qui nous est apparu comme une illumination, on a voulu, nous aussi, offrir un peu d’autonomie à notre Lili. Et surtout, que l’heure du dodo devienne aussi agréable pour elle que pour nous. Pour garder une idée de cocon, on a voulu faire un hybride de lit Montessori avec un lit bas et semi-ouvert. On a donc coupé les pieds du lit et scié quelques barreaux pour laisser une ouverture, une sorte de petite porte pour aller et venir facilement. On s’est même permis un peu de déco avec des coussins de chaises (tout plats) pour tapisser le reste des barreaux et on a aussi coincées une guirlande lumineuse sur le haut du lit. Genre, vraiment coincée. Priorité à la sécurité de l’enfant. Posez-vous les questions suivantes avant de vous lancer dans l’aventure d’un lit Montessori :

  1. Vos prises sont-elles sécurisées ?
  2. Les meubles sont-ils bien tous fixés au mur ?
  3. Bébé est-il susceptible de mettre à la bouche quelque chose de dangereux (petites pièces) ?
  4. Est-il capable d’ouvrir ce tiroir ? Peut-il s’y coincer les doigts ?
  5. Est-il capable de superposer ces cubes de rangements et de les escalader ? (oui, je vous assure)
  6. Bébé a t’il besoin de vos bras pour s’endormir ?

lit-montessori-avis-bebe-1-an


Notre expérience


À l’époque du premier test, Livia avait 9 mois et ne s’endormait que dans nos bras. Pour le premier dodo façon Montessori, c’était parfait. Je la pose déjà endormie, elle ne se réveille pas de la nuit et au petit matin, aucun cri, aucune larme, elle était sortie toute seule de son lit et jouait avec les peluches que j’avais laissé quelques mètres plus loin. Bonheur. Mais voilà… au bout d’un moment les bras, ça ne marche plus ! Et pour faire dodo toute seule, le lit à barreaux semble être le seul moyen pour le moment. Vous l’avez compris. Au final, dans la chambre de bébé, il y a actuellement 2 lits dont le lit ikea façon Montessori !

On essaie de temps en temps de la faire dormir dans le lit ouvert (elle a maintenant 1 an et 2 mois) mais définitivement, elle peut passer la nuit à jouer dans sa chambre et à taper à la porte pour qu’on la laisse sortir. Je ne sais pas si je ne suis pas assez patiente pour la laisser retourner dans son lit toute seule mais j’ai vraiment l’impression qu’elle n’a pas la sensation de cocon que j’essayais pourtant de lui construire. J’ai beau rester avec elle, lui raconter des histoires, lui faire des papouilles, chanter des berceuses, elle reste dans le lit environ 1 minute avant de partir faire le tour de la chambre et déplacer tous les jouets qui traînent. Alors que dans le lit fermé, 15 minutes de papouilles suffisent pour un dodo en douceur. Enfin quand tout se passe bien… Je trouve très peu de récits d’expérience sur ce lit Montessori que j’adore pourtant mais que je n’arrive vraiment pas à appliquer. Prochain test prévu plus tard, quand Livi arrivera à mieux s’exprimer et dira autre chose que “Non”, “Maman”, et “Pouet Pouet” !

Donc voilà FAIL de parent n°78 : check ! Je suis très curieuse, d’autres parents ont-ils essayé la méthode du lit Montesorri ? Quelles sont vos astuces ?

 

Le lit bébé façon Montessori, on a essayé… et échoué
4.5 pour 4 votes