Prévention secourisme citoyen niveau 1 (PSC1), n’attendez pas pour passer la formation !

Laissez-moi passer, je suis maman ! Bon, ça serait bizarre de crier ça en cas de problème mais cette phrase résume plutôt bien ce que j’ai en tête. Je pense que comme toutes les mamans, bébé est arrivé avec autant d’amour que de craintes. Des peurs de bien faire, de le comprendre, de réussir à l’épanouir, et j’en passe (la liste a-t-elle seulement une fin ?). Jamais encore je n’avais été confrontée à une telle responsabilité. Pour savoir exactement quel geste pouvait sauver une vie (et notamment celle de ceux que j’aime) j’ai tout naturellement passer la Prévention Secourisme Citoyen niveau aka PSC1. Une formation d’une journée passionnante qui à mon sens devrait être obligatoire ! Alors, pour vous inciter à y aller je vous partage quelques leçons et moyens mnémotechniques qui referont surface à la vitesse de l’éclair en cas de besoin.

psc1-avis-sauver-vies


Règle n°1 : Observer


Pourquoi ? Pour repérer les dangers, identifier les risques. Si le danger est contrôlable, le supprimer. Sinon, il faut dégager d’urgence la victime pour l’éloigner du danger. Comment on fait un dégagement d’urgence ? Comme on peut ! Même si ça veut dire tirer quelqu’un par les pieds en laissant sa tête cogner sur le sol. Si c’est une question de vie ou de mort, chaque seconde sera précieuse, tant pis pour les bleus et autres bobos plus ou moins graves. Cette phase d’observation est vitale. C’est pourquoi parfois vous pouvez voir les pompiers arriver en marchant et non en courant. Ils ne font pas une balade mais analysent le danger.

Une fois qu’on a écarté le danger, demandez-vous :

  • La victime saigne-t-elle ?
  • A-t’elle quelque chose dans la bouche ?
  • Est-elle consciente ?
  • Respire t-elle?

Si elle est inconsciente mais qu’elle respire, il faut la mettre en Position Latérale de Sécurité (PLS). Mais attention à ne pas abuser de cette position. Si la victime est consciente, il n’y aucune raison de la déplacer.

Pour voir si quelqu’un est conscient, commencez par mettre votre index dans la paume de sa main et demandez-lui de le serrer s’il vous entend. Essayez avec l’autre main car en cas d’AVC il peut y avoir une paralysie d’un côté.

Pour voir si la victime respire :

  1. La main sur le front, tirez doucement la tête en arrière pour dégager la gorge (surtout ne pas faire ça avec un nourrisson. Pour, lui, relever le menton sera suffisant).
  2. Avec 2 doigts, ouvrez la bouche en appuyant sur le menton
  3. Au besoin, enlevez ce qui pourrait gêner la victime (chewing-gum, et même le dentier, zouh !)
  4. Portez votre oreille à la bouche et cherchez un bruit de respiration. Dans le même temps, regardez si l’abdomen se gonfle – signe que la victime respire. Ça sous-entend que vous devez écouter la respiration en ayant les yeux vers le buste de la victime et non vers son nez (cqfd).
    Si la victime ne respire pas, c’est le moment de la PLS.

La PLS : là rien ne vaut la pratique. Voici tout de même un récapitulatif :

  1. Ugh l’indien – placez la main de la victime près de son oreille paume vers le ciel
  2. Baisers de main – placez la paume de l’autre main contre la vôtre et venez la placer sur la joue de la victime
  3. Coup de pied à la fesse – ramenez le pied le plus près possible de la fesse et faites basculer la personne en appuyant doucement sur son genou. Il fera effet de levier et tout le corps se tournera tout seul vers “la main qui fait Ugh”.
  4. Le beau cul – Pour éviter que la victime ne se retourne, faites un angle à 90° avec le genou du dessus. En plus, ça lui fera une jolie paire de fesses !
  5. Couvrez la victime. Avec la chute de tension, les victimes ont souvent très froid.
  6. Surveillez la respiration en attendant les secours.

Pour les victimes qui portent un casque de moto, si elles sont inconscientes, enlevez le casque. Sinon, vous ne parviendrez pas à la mettre PLS. Petit exemple de la bonne position en vidéo :


Mémo des numéros gratuits d’urgence


Ils marchent même depuis un téléphone verrouillé :

  • 15 samu
  • 17 police
  • 112 n° Européen des secours (bien pratique pendant les vacances hors France)
  • 196 secours maritime
  • 114 pour les sourds muets – à utiliser avec un texto du coup, bah oui…

Le saviez-vous ? Les français ont tellement regardé les séries américaines qui les urgences ont mis en place une redirection automatique pour le 911 ! Il renvoie maintenant directement aux pompiers.

Vous avez un doute ? Faites le 15 ! Tous les services sont connectés et ils feront un transfert de votre appel au service concerné en quelques secondes.


Étouffement Brutal des voies aériennes (OBVA)


Sachez qu’il y a 2 types d’étouffements :

  • L’étouffement partiel
  • L’étouffement total

C’est pour ça qu’il faut poser la question qui parait bête mais vitale “Tu t’ étouffes ?”.

Si la personne répond “Ça ne se voit pas connard ?” c’est qu’il s’agit d’un étouffement partiel. Et dans ce cas, mieux vaut ne pas intervenir mais encourager. “Vas-y tousse, ça va sortir, pousse un coup fort”. Facile à dire quand il s’agit d’un bébé mais c’est comme ça. En intervenant on risquerait de faire descendre la gêne et de bloquer totalement la respiration : l’étouffement total. Avec lui, pas un son ne sort. Généralement la victime porte les mains à sa gorge et là, c’est le moment de réagir VITE.

Comment ?
On maintient la victime par devant et on va venir taper 5 fois dans le dos, entre les deux omoplates la main ouverte. L’onde de choc doit aider à déloger le corps étranger.
S’il est toujours bloqué, faites des compressions abdominales, entre le nombril et le V de l’abdomen. Coudes écartés, on appuie et on remonte 5 fois. Pensez à la virgule de Nike. C’est un peu le peu mouvement à faire.
Si l’étouffement persiste reprenez depuis le début et alternez 5 tapes dans le dos et 5 compressions abdominales ainsi de suite.

Pour le nourrisson :
Asseyez-vous. Placez vos mains en étaux de chaque côté de sa bouche et allongez-le sur votre genoux. La tête vers le sol, les pieds vers vous. Tapez 5 fois entre les omoplates de manière vigoureuse.
S’il ne respire toujours pas. Retournez-le et placez 2 doigts sur son sternum, au milieu entre les 2 tétons. Et appuyez. Cette fois, ci il ne faut pas faire le moment de virgule.

Pour les femmes enceintes et vraiment obèses (vous n’arrivez pas à faire le tour avec vos bras). Effectuez les compressions au niveau du sternum. Entre les 2 seins, on appuie mais sans remonter cette fois-ci.


Les malaises


Ce terme assez vaste est souvent utilisé pour décrire quelqu’un qui tombe dans les pommes. Cependant, ne faites pas l’amalgame. Un malaise, c’est un mal-être, un bobo. Donc ça n’aidera pas les pompiers de dire “il a fait un malaise” même s’il comprendra sûrement ce que vous voulez dire.

Appelez directement le 15 si vous voyez qu’une personne :

  • A des fourmis dans le bras, une paralysie du côté gauche et douleurs dans la poitrine. Ça doit être cardiaque.
  • Si elle a des troubles du langage, mal de tête intense. C’est peut-être un AVC.

Sinon, placez la victime en position de repos : allongée. S’il y a une gène respiratoire, placez-vous derrière elle pour qu’elle puisse être demi-assise.

5 questions à poser avant d’appeler le 15 :
Quel âge avez-vous ?
Est-ce la première fois que vous ressentez ce type de douleur ?
Depuis combien de temps avez-vous mal ?
Prenez-vous des médicaments ?
Avez-vous été hospitalisé récemment ?


La victime ne respire pas


Saviez-vous qu’il existait des protections spécifiques pour pratiquer le bouche-à-bouche ? Il s’agit d’un papier transparent muni d’une sorte de petit coton. On le place sur le visage de la victime et on souffle à travers pour sauver, sans risquer sa propre vie. Faut juste penser à le sortir.

Mon formateur en vendait sous forme de porte-clé très pratique. Cela dit, vu le temps que je mets à trouver mes clés, je ne suis pas certaine de l’utiliser dans l’urgence. Pour le bouche-à-bouche, c’est plutôt intuitif, par contre le massage cardiaque, c’est autre chose. Il faut avoir un rythme soutenu, celui de la macarena à ce qui parait ou, plus certain, celui de “Staying Alive”.
Alternez 30 compressions thoracique + 2 insufflations ainsi de suite jusqu’à l’arrivé des secours ou d’un défibrillateur.

Pour les enfants, le bouche-à-bouche doit englober leur nez. Et le massage doit se faire avec la puissance d’une seule main.

En cas d’hémorragie : j’appuie sur la plaie, j’allonge, j’appelle. S’il y a un corps étranger, mieux vaut le laisser en attendant l’arrivée des secours. À avoir toujours chez soi : le pansement hémostatique (on en trouve en pharmacie). À défaut, un paquet de mouchoir fera aussi l’affaire.

Pour les nez qui saignent, si ça ne vient pas d’un coup. Il faut moucher vigoureusement et compressez la narine qui saigne en gardant la tête vers le bas pendant 10 minutes. Si au bout de 10 mins, ça saigne toujours, appelez le 15 ! Rassurez-moi, vous aussi vous pensiez que c’était la tête en arrière ?

Bon la formation continue comme ça sur de nombreux exemples : les plaies, les brûlures, comment faire un garot etc. En bref, la formation Prévention Secourisme Citoyen niveau 1, c’est :

Formation ultra complète réalisée par un pro’
✔ Des prix avantageux pour les chômeurs et autres cas
✔ Petits groupes pour que chacun puisse pratiquer
✔ Une ambiance très conviviale
✔ Le meilleur moyen de réagir vite et bien en cas de problème

✖ 0 pense-bête : aucun livret pour se souvenir de toutes les astuces. Cependant on retrouve les fiches mémo sur le net.

Vous habitez près d’Aix-en-Provence ? Je vous conseille de faire la formation au CREPS PACA, c’était parfait !
Journée de 9h à 17h – de 45 à 80€ 

J’espère que cet aperçu vous incitera à aller à la rencontre des pro’ du sauvetage. Non seulement c’est vraiment intéressant mais en plus les formateurs sont souvent de véritables perles. Pour ma part, cette journée m’a réellement aidé. Non seulement à avoir tous les gestes qui sauvent en tête mais aussi à avoir confiance en moi et à aborder les moments difficiles avec plus de sérénité. 

Les applications utiles à avoir sur son téléphone :

SAIP : Système Alerte Info des Populations
Défibrillateur le plus proche : Staying Alive

Avez-vous déjà fait cette formation ? Vous avez envie de devenir la bonne étoile de votre famille ? Laissez vos impressions en commentaire !

PSC1, une formation d’une journée pour sauver des vies
5 pour 1 vote